Ces 7 personnes âgées ont marqué notre défilé pour changer le regard sur la vieillesse

08 novembre 2022
Défilé intergénérationnel des Petits Frères des Pauvres

Le défilé des Petits Frères des Pauvres a eu lieu le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Daniel Caban

articles les plus récents
  • 24 novembre 2022
    Comment devenir bénévole en milieu carcéral ?
    Lire l'actualité
  • 22 novembre 2022
    Dénutrition d’une personne âgée : les recommandations d’une gériatre pour retrouver l’appétit
    Lire l'actualité
  • 17 novembre 2022
    « Petit bonnet, bonne action » : notre opération de tricot solidaire 2023 revient pour la 17e année
    Lire l'actualité
Voir tout

À 78, 90 ou même 101 ans, vieux et vieilles ont défilé dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris pour les Petits Frères des Pauvres dans l’objectif de changer de regard sur la vieillesse. Malgré un handicap, des maladies ou un manque de confiance en soi, ils ont osé sortir des sentiers battus pour la bonne cause. Portraits.

Une vingtaine de personnes âgées ont participé le 27 octobre 2022 au défilé intergénérationnel organisé par les Petits Frères des Pauvres. Parés de tenues et d’accessoires créés par des étudiants de l’école de mode LISAA Paris, nos aînés ont défilé aux côtés des jeunes de l’école. Une occasion pour toutes et tous de combattre l’âgisme, de changer les regards et de briser les clichés sur la vieillesse. 

Ivana, 101 ans, toujours joyeuse

Habituellement en fauteuil roulant pour préserver son cœur, Ivana, 101 ans, a choisi de défiler en marchant pour les Petits Frères des Pauvres. Le soir du 27 octobre, elle était vêtue d’une robe blanche portant l’inscription « Old but still bold [« Vieille mais toujours audacieuse », ndlr]».
Défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris /© Jean-Louis Coulombel

Ivana, 101 ans, a défilé à l'Hôtel de Ville de Paris avec les Petits Frères des Pauvres / © Jean-Louis Coulombel

Malgré son souffle au cœur, son enfance difficile et ses problèmes passés, Ivana reste aussi pétillante que positive. En défilant, elle entendait prouver qu’il existe « une autre façon de regarder les gens âgés ».
 
En attendant le compte à rebours, impressionnée par les salles de l’hôtel de ville où se déroulait le défilé, Ivana ne se lassait pas de tout contempler. Elle répétait joyeusement à qui veut l’entendre que « c’est magnifique ».
 
Accompagnée à Marseille, Ivana rentrera avec des souvenirs plein la tête…

Dulce, 68 ans, prête à tout pour aider les Petits Frères des Pauvres

Perchée sur de hauts talons noirs vernis « dans lesquels elle se sent confortable », Dulce, 68 ans, défilait dans une magnifique robe bustier « Golden Age » aux côtés de Vlad, étudiant de l’école de mode LISAA.
Dulce, 68 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Daniel Caban

Dulce, 68 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Daniel Caban

Accompagnée par les équipes des Petits Frères des Pauvres de l’Accompagnement au Logement de Saint-Maur (Paris, 11e), Dulce brillait de mille feux ce 27 octobre 2022.
 
« Ma vie a complètement changé depuis que je suis avec les Petits Frères des Pauvres. Il y a eu un avant et un après. Ils m’ont donné un logement, des aides financières… Maintenant, je peux me faire plaisir, je ne suis plus obligée de compter tout le temps. Alors je fais tout pour leur rendre ce qu’ils me donnent. J’ai accepté tout de suite de défiler pour cette noble cause. Et ça en valait la peine, c’était extraordinaire ! », glissait Dulce, des étoiles dans les yeux, à la fin de la soirée.

Monique, 66 ans, se relever pour une belle cause

Depuis la veille du défilé, Monique a enchanté les autres personnes âgées et l’équipe par sa bonne humeur et son humour décapant. En fauteuil roulant, elle a choisi, comme Ivana, de défiler debout pour montrer toute sa volonté et sa détermination afin de changer le regard sur les personnes âgées.
Monique, 66 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Jean-Louis Coulombel

Monique, 66 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Jean-Louis Coulombel

Malheureusement, Monique n’a pas pu éviter une chute au début du défilé mais… sous vos nombreux applaudissements, elle a réussi à se relever et à continuer malgré tout son avancée sur le podium. Une belle leçon de vie !
 
Si Monique a continué, c’est pour « montrer qu’on peut se relever ». Même si elle nous a confié dans les coulisses sa « déception d’être tombée », elle a aussi su rester positive et assuré « garder un bon souvenir du défilé ».

Freddy, 57 ans, l’enjôleur du podium

Venu tout droit d’Arras, ce grand brun tatoué aux yeux bleus est extrêmement stressé à la veille du défilé… Pourtant, son humour et sa décontraction habituelle font de lui un des chouchous de l’équipe…
Le soir du défilé, avec son jeu de scène et son torse nu (sur lequel il avait insisté), il fera oublier à tous les spectateurs, qu’il se bat contre 5 pathologies.
Freddy, 57 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Daniel Caban

Freddy, 57 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Daniel Caban

Daisy, 90 ans, de l’énergie à revendre

À 90 ans, Daisy se promenait gaiement dans les salles de l’Hôtel de ville avant le défilé. Pour elle, ce défilé était une chance. « Vers la fin de ma vie, j’ai des débuts, c’est formidable ! » clamait-t-elle, épanouie.
Souriante, elle profitait cet après-midi-là des sessions de photos et d’un massage des mains offert par Nivea, faisait rire ses amies qui défilaient aussi et entrainait tout le monde dans sa joyeuse humeur.
Défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Jean-Louis Coulombel

Daisy, 90 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Jean-Louis Coulombel

Le soir, c’est aux côtés de Mehdi, étudiant de LISAA, qu’elle avançait fièrement. Elle était habillée d’une robe dont le dos était marqué de l’inscription « Le temps m’a donné la chance de savoir qui je suis ».

Julienne, 88 ans, des défis à tout âge

Pour Julienne, qui vit à Brignoles (83), ce défilé, c’était toute une expédition. Elle a dû prendre le train pour la première fois de sa vie… et revenir à Paris, qu’elle avait vu la dernière fois en 1940…
Julienne au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Jean-Louis Coulombel

Julienne au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Jean-Louis Coulombel

Aujourd’hui, elle revenait pour la bonne cause. Derrière son déambulateur, cette élégante dame au caractère affirmé défilait avec une robe qui a nécessité plus de 200 heures de travail. Une fierté pour notre Méditerranéenne de 88 ans.

Béatrice, 78 ans, engagée coûte que coûte pour défiler

Accompagnée par les équipes parisiennes, Béatrice a su conquérir le public par sa démarche altière lors du défilé. Sa robe à dos nu mettait en valeur sa jolie silhouette élancée.
 
Défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris / © Jean-Louis Coulombel

Béatrice, 78 ans, au défilé des Petits Frères des Pauvres le 27 octobre à l'Hôtel de Ville de Paris /© Jean-Louis Coulombel

Et ce passage sur le podium, elle l’attendait ! Elle ne l’aurait même raté pour rien au monde ! La veille, elle est arrivée en retard aux essayages des tenues et répétitions… après une mauvaise chute. Blessée au visage et un peu désarçonnée, notre aînée tenait à venir quand même !
 
« Je suis tombée près du métro, je suis allée à l’hôpital mais ensuite je suis venue directement. Je suis un peu sonnée mais je ne voulais pas rater cet évènement ! C’est très important pour moi d’être là », assurait-t-elle vaillamment.

Dans la même catégorie