Comment devenir bénévole en milieu carcéral ?

24 novembre 2022
Bénévolat milieu carcéral : devenir visiteur de prison pour les Petits Frères des Pauvres

Les Petits Frères des Pauvres comptent 9 équipes intervenant en milieu carcéral sur toute la France. © Kaentian Street / Shutterstock.com

articles les plus récents
  • 17 janvier 2023
    Le Kodokushi : le phénomène de la mort solitaire au Japon
    Lire l'actualité
  • 16 janvier 2023
    Morts solitaires : comment en arrive-t-on là ?
    Lire l'actualité
  • 16 janvier 2023
    Morts solitaires de personnes âgées seules chez elles : un bilan glaçant en 2022
    Lire l'actualité
Voir tout

Dans le cadre des 29e journées nationales prison du 21 au 27 novembre 2022, les Petits Frères des Pauvres qui interviennent en milieu carcéral expliquent l’importance de ce bénévolat et comment devenir visiteur en prison.

La prison, un univers repoussoir qui peut en rebuter plus d’un… Et pourtant, chaque année, de nombreuses personnes décident de s’engager dans du bénévolat pour visiter des détenus. Qu’est-ce qui peut décider à s’engager dans un bénévolat en milieu carcéral ? 

Grâce à l’éclairage de ses équipes, les Petits Frères des Pauvres répondent à vos questions sur le bénévolat en prison.

Pourquoi devenir bénévole visiteur de prison ?

Arnaud, bénévole des Petits Frères des Pauvres en milieu carcéral pour la maison d’arrêt de Fresnes (94), relate son expérience : « Nous étions encore en pleine période Covid-19 et j’avais beaucoup de temps libre. Après quelques recherches sur Internet, je suis arrivé sur le site des Petits Frères des Pauvres. Je l’ai parcouru en long et en large et j’ai fini par tomber sur ce petit encart « visites en milieu carcéral ». Je n’aurais jamais imaginé moi-même aller un jour rencontrer des gens dans une prison. Le mot « prison » ne fait même pas partie de mon univers. Je n’ai jamais eu de problèmes avec la justice, ni avec la police… et lorsque j’ai vu cet encart, je me suis dit effectivement, il y a des gens isolés qui sont dans le besoin. ».

Conformément à leur charte, les Petits Frères des Pauvres considèrent chaque personne comme un être toujours en devenir et invitent à retisser avec chacun des liens qui ont pu être rompus.

Ainsi, depuis mai 2012, les Petits Frères des Pauvres et le ministère de la Justice ont signé une convention nationale dans laquelle l’Association s’engage à visiter des personnes âgées détenues isolées en milieu carcéral que ce soit en détention ordinaire ou en unité hospitalière sécurisée. La direction de l’administration pénitentiaire a récemment renouvelé sa confiance à l’association en signant de nouveau une convention de partenariat pour 3 ans.  

Enfermés toute l’année, avec des contacts limités avec l’extérieur, bénéficiant rarement d’activités, les détenus âgés incarcérés sont touchés de plein fouet par la solitude. Une solitude rendue encore plus difficile par leurs conditions de vie de surpopulation carcérale.
« Quand on visite ces personnes, ce qui ressort, c’est la pauvreté. La pauvreté de la prison de Fresnes, car elle n’a pas été refaite comme à La Santé. Pour ces personnes qui sont seules, beaucoup ne sortent pas, et pour toute compagnie, beaucoup me racontent qu’elles se contentent du rat qui va passer, des cafards sur la table, et plus embêtant… des puces de lit. Et sinon, c’est la télévision toute la journée. », explique Delphine, bénévole des Petits Frères des Pauvres en milieu carcéral pour la maison d’arrêt de Fresnes.

Quand on visite ces personnes, ce qui ressort, c’est la pauvreté.

Pour les détenus âgés, les visites en prison des bénévoles des Petits Frères des Pauvres représentent une véritable bouffée d’air frais qui leur permet de rompre leur solitude mais aussi de créer du lien social.

Comment devenir bénévole en milieu carcéral ?

Aujourd’hui, les Petits Frères des Pauvres comptent 9 équipes sur toute la France dont 5 équipes intervenant en milieu carcéral ordinaire à Fresnes (94), Rennes (35), Annœullin (59), Paris (75) et plus récemment Tours (37). 4 équipes interviennent auprès de détenus gravement malades et en fin de vie (Hôpital carcéral de Fresnes, Unité Hospitalière Sécurisée Interrégionale à Paris, Lyon (69) et Marseille (13)).

Notre Association recherche des bénévoles pour apporter une présence et une écoute inconditionnelles, avec humilité et sans jugement. 

Une fois le 1er contact avec les Petits Frères des Pauvres établi, comment se passe l’intégration du futur bénévole en milieu carcéral au sein de notre Association ? Antoine Droullours, coordinateur de l’équipe en milieu carcéral de Rennes explique tout : « On propose d’abord au futur bénévole d’assister à une réunion d’information collective où l’on évoque notamment le fonctionnement des équipes en milieu carcéral. Si la personne est intéressée, il y a un processus d’accueil et d’accompagnement qui comprend 2 à 3 entretiens réalisés par le coordinateur de développement social et un bénévole. Ensuite, la personne va intégrer l’équipe lors d’une première réunion et pourra enfin réaliser une première visite en binôme avec un autre bénévole ».

Une formation à l’écoute est un passage obligatoire puis les Petits Frères des Pauvres vous proposeront, au cours de votre parcours, de nombreuses autres formations pour enrichir votre bénévolat. Des réunions régulières avec le coordinateur ou un groupe de paroles dans le cas des équipes d’accompagnement des détenus gravement malades sont organisées afin de savoir comment se passent les accompagnements, évoquer les cas rencontrés, parler des difficultés ou des réussites…

Tenté par le bénévolat en milieu carcéral ? Remplissez notre formulaire pour devenir bénévole.

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie