EXCLUSION NUMÉRIQUE DES PERSONNES ÂGÉES : LES RECOMMANDATIONS DES PETITS FRÈRES DES PAUVRES

27 septembre 2018

Les offres commerciales pour lutter contre l'isolement des personnes âgées se multiplient. © Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 18 juillet 2019
    Retraite : ce que la réforme va changer pour les personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 17 juillet 2019
    Près de 10 tatouages recouvrent le corps de cette nonagénaire amie des animaux
    Lire l'actualité
  • 15 juillet 2019
    Les meilleurs souvenirs de vacances des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

L'enjeu de l’utilisation des technologies numériques par nos aînés va au-delà de leur capacité à être en lien avec leur entourage. Il en va de leur visibilité dans une société qui pratique trop souvent « la vieillophobie » et de leur place dans le débat public en tant que citoyen.

Les premiers retours que nous avons sur nos expérimentations, ce sont des personnes qui sont dans le refus au premier abord, « ça ne m’intéresse pas, je n’en ai pas besoin, je ne suis pas capable » et qui arrivent à franchir cette barrière quand on leur donne envie.

Les pouvoirs publics misent beaucoup sur le développement des Maisons de services au public (MSAP) et des espaces publiques numériques (EPN) avec la fourniture du « pass numérique » (sur le modèle des tickets restaurants) pour contribuer à résorber l’exclusion numérique qui pénalise des millions de personnes mais, nous l’avons vu, ce ne sont pas des lieux fréquentés par les personnes âgées.

C'est pourquoi notre recommandation principale est « Donner l’envie d’avoir envie » à nos aînés en évaluant finement leurs besoins, leurs attentes, leurs sources d’intérêt et leurs freins notamment par des consultations citoyennes. En leur proposant une approche personnalisée, ludique, conviviale, sans complexifier ou mettre en situation d’échec. « Faire avec » la personne pour la laisser décider par elle-même de l’intérêt qu’elle peut y trouver.

Toutes nos recommandations contre l'exclusion numérique des personnes âgées

En tout, ce sont 14 recommandations sur les différents aspects de l’exclusion numérique car il est urgent que nos aînés trouvent leur place sur la toile, qu’ils soient pleinement acteurs, afin de rendre leur présence dans la vie de tous les jours nécessaire et leur relégation insupportable.

Des recommandations qui s'articulent autour de 4 axes :

  • Améliorer l’accès au numérique
  • Rendre accessibles les équipements numériques
  • Favoriser les usages numériques
  • Humaniser les services, les démarches en ligne et l’accès aux droits 
>> A lire aussi : l'éclairage de François-Xavier Turbet Delof, directeur adjoint Développement-Qualité des établissements des Petits Frères des Pauvres.

Dans la même catégorie