Grâce à nos bienfaiteurs, plus de 34 700 personnes âgées sont sorties de leur isolement en 2020

22 septembre 2021
34 000 personnes âgées sorties de l'isolement en 2020

Grâce à nos 13 802 bénévoles, nous avons pu aider 34 714 personnes âgées en 2020. © Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 20 octobre 2021
    Pour cette malvoyante, aller au Puy du Fou a été une expérience inoubliable
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2021
    Témoignages : ces bénévoles se surpassent pour offrir des petits plaisirs aux personnes en soins palliatifs jusqu’au bout !
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2021
    6 idées reçues sur le bénévolat en soins palliatifs
    Lire l'actualité
Voir tout

En 2020, en pleine crise sanitaire, la lutte contre l’isolement des personnes âgées des Petits Frères des Pauvres s’est poursuivie coûte que coûte. Mais rien de tout cela n’aurait été possible sans la mobilisation exceptionnelle des acteurs des Petits Frères des Pauvres et de nos généreux donateurs qui a permis d’aider les aînés au quotidien. Retour sur les chiffres marquants de l’année 2020.

 
Face à la crise du coronavirus qui a bouleversé nos vies, les Petits Frères des Pauvres ont été extrêmement mobilisés pour répondre à l’urgence et s’adapter à la crise. Heureusement, nous avons pu compter sur un magnifique élan de solidarité de la part de tous : donateurs, partenaires, bénévoles, salariés… pour  maintenir, renforcer et même adapter nos actions auprès des aînés isolés. 
 
Sur le terrain, c’est grâce à nos 13 802 bénévoles que nous avons pu aider 34 714 personnes âgées en 2020.  
 
Parce que le confinement a métamorphosé nos vies de tous les jours, nous avons naturellement élargi nos missions, de façon à répondre aux besoins de la vie quotidienne des personnes accompagnées (courses, repas, médicaments…). Dès le début du confinement, nous avons amplifié l’activité de Solitud’écoute, notre plateforme téléphonique d’écoute anonyme et gratuite accessible au 0 800 47 47 88. Au total, plus de 23 000 appels ont été traités.
 
Malgré l’incertitude de la crise sanitaire et des mesures gouvernementales mises à jour tout au long du mois de décembre 2020, les bénévoles ont su ajuster leurs actions et proposer de nombreuses alternatives pour permettre aux aînés de fêter Noël dans les meilleures conditions. Ainsi, 8 268 colis de Noël ont été distribués. À l’intérieur de ces jolies boîtes ? Calendriers et cartes personnalisés, dessins d’enfants, vêtements collectés par un partenaire…
 
Les 24 et 25 décembre, d’autres actions ont été imaginées pour que Noël reste festif (repas pris en petits comités, à domicile ou dans les locaux d’équipes aménagés pour l’occasion). 
 
« C’était bien de pouvoir se retrouver car on s’appelle pour prendre des nouvelles mais on ne se voit plus depuis le COVID. Et puis les autres années j’allais aux déjeuners organisés par les Petits Frères mais cette année je me suis retrouvée seule. Donc ce déjeuner m’aura permis de le fêter avec des amis et Abir notre bénévole », sourit Marie-France, accompagnée par nos équipes à Paris.

Nos chiffres clés en 2020 :

  • 34 714 personnes aidées
  • 13 802 bénévoles
  • 23 000 personnes écoutées par Solitud’écoute
  • 17 214 actions dans le cadre de Noël 
  • 8 664 personnes invitées à des activités régulières et fêtes
  • 1 544 personnes ont bénéficié d’au moins une journée de vacances
>> Découvrir l'intégralité du rapport annuel 2020
 
En 2020, les Petits Frères des Pauvres ont aussi multiplié les actions de plaidoyer tout au long de l’année (alerte sur les conditions de confinement en Ehpad, participation au rapport Guedj…) et ont contribué à sensibiliser contre l’isolement des aînés. 

Un don pour briser l’isolement des personnes âgées

Pendant la crise, nous avons assisté à un véritable élan de générosité. De nombreux citoyens, touchés par l’isolement des personnes âgées, ont fait un don pour la première fois aux Petits Frères des Pauvres quand d’autres, donateurs occasionnels sont devenus donateurs en prélèvement mensuel automatique : « J’ai été très touché de la manière avec laquelle les Petits Frères des Pauvres luttent contre l’isolement de nos aînés. J’ai donc décidé de les aider avec un soutien régulier, plus marqué que les dons ponctuels. Une marque de fidélité. C’est aussi pour moi une façon de transmettre des valeurs de partage. », témoigne Emmanuel. 
 
Ces dons, ponctuels ou réguliers, nous ont permis de financer nos diverses actions tout au long de l’année.
 
Vous aussi, vous souhaitez agir pour briser l’isolement des aînés ? Voici 9 gestes simples pour combattre la solitude de nos aînés.
 
 

Dans la même catégorie