Grézieu-la-Varenne | En savoir plus sur : L'équipe locale

La qualité de la cuisine des établissements des Petits Frères des Pauvres récompensée

30 janvier 2020
Repas pour les personnes âgées en Ehpad : la cuisine des Petits Frères des Pauvres récompensée

Les Petits Frères des Pauvres attachent une grande importance à fournir une cuisine de qualité dans leurs 30 établissements accueillant des personnes âgées en France. © Léa Mariani / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 26 octobre 2020
    Les jeux vidéo, la nouvelle ordonnance pour nos aînés ?
    Lire l'actualité
  • 16 octobre 2020
    La crise, facteur aggravant de précarité : nos aînés témoignent
    Lire l'actualité
  • 15 octobre 2020
    Coronavirus en Ehpad : préserver le lien social coûte que coûte !
    Lire l'actualité
Voir tout

Parce que la cuisine fait partie des plaisirs de nos aînés, les Petits Frères des Pauvres sont très attachés à fournir des plats de qualité dans leurs établissements. Récemment, la maison de vacances et d’hébergement temporaire Charmanon, à Grézieu-la-Varenne (69), a d’ailleurs remporté un concours de cuisine, une vraie reconnaissance de notre engagement.

« La cuisine, c’est l’un des derniers plaisirs qu’il nous reste quand l’autonomie baisse », observe Luc Bougeot, Directeur de la maison Charmanon, l’un des établissements des Petits Frères des Pauvres proposant de l'accueil temporaire et des séjours vacances à Grézieu-la-Varenne (69). Cette philosophie, les Petits Frères des Pauvres en sont convaincus et ont donc opté pour une cuisine « maison » dans tous leurs établissements accueillant des personnes âgées en France. 

L’importance du plaisir dans l’assiette a d’ailleurs été confirmée par nos aînés eux-mêmes, dans le recueil « Paroles de résidents, Paroles de résistants » auquel participaient 97 personnes accompagnées par les Petits Frères des Pauvres qui vivaient en EHPAD : « La nourriture c’est pas fameux-fameux mais on est obligé d’accepter ce qu’on mange parce qu’il n’y a pas autre chose. » ou encore : « Moi je suis obligée d’acheter des sardines en boite, du thon, des petites crevettes, des avocats. Ça me fait plaisir. Ici il y a rien. »

À l’issue de ce rapport, les Petits Frères des Pauvres avaient émis plusieurs préconisations comme « Redonner aux repas la valeur plaisir et non pas seulement la valeur nourrir, car manger est un plaisir que l’on doit garder toute sa vie », « Faciliter les repas en renforçant la présence du personnel à table » ou encore « Favoriser la participation des résidents dans l’élaboration des recettes et des menus ». 

La maison Charmanon remporte un concours de cuisine

Repas pour les personnes âgées en Ehpad : la cuisine des Petits Frères des Pauvres récompensée

Rutabagas et chorizo croustillant de la chef de la maison Charmanon des Petits Frères des Pauvres ont séduit le jury du concours Silver Fourchette. © Petits Frères des Pauvres

Preuve s’il en fallait une que les établissements des Petits Frères des Pauvres fournissent une cuisine de qualité aux personnes âgées, la maison Charmanon à Grézieu-la-Varenne (69) vient de remporter un concours de cuisine. Le 22 janvier 2020, 4 établissements participaient à la finale du concours de gastronomie intergénérationnel « Silver Fourchette Rhône » sous le patronage du conseil départemental du Rhône. Les chefs devaient inventer un plat et un dessert sur le thème « promenade au jardin ». La brigade de Charmanon a remporté la première marche du podium en proposant en plat principal des rutabagas au chorizo croustillant et en dessert un croustillant aux fruits d’hiver. « Notre chef Aurore s’est engagée à refaire très vite les plats en question à nos résidents ! », s’exclame Luc Bougeot.

Ce concours est une reconnaissance de la qualité, de la validité et de la pertinence du "comme à la maison" 

« Pour nous, ce concours est une reconnaissance de la qualité Petits Frères des Pauvres, je le crois réellement. Dans les différentes maisons, on y mange très bien, avec ou sans concours ! Il y a une réelle culture de la qualité, du "comme à la maison". À Charmanon, comme dans nos autres maisons, nous n’avons pas de contrat de délégation pour les repas. Nous cuisinons nous-mêmes, ce qui fait que les repas ne sont pas standardisés. Ainsi, ce concours est une reconnaissance de la qualité, de la validité et de la pertinence du "comme à la maison" », ajoute le Directeur d’établissement.

 

 

Dans la même catégorie