Le glossaire pour tout comprendre sur la fin de vie

09 mars 2023
Glossaire des mots de la fin de vie

Le lexique pour tout comprendre sur les débats de la fin de vie. © Robert Kneschke/ Shutterstock.com

articles les plus récents
  • 13 juin 2024
    De grandes avancées contre les maltraitances des personnes âgées : on fait le point
    Lire l'actualité
  • 10 juin 2024
    Cet été, 1200 personnes âgées vont profiter des bienfaits du sport avec nos Old’ympiades
    Lire l'actualité
  • 02 mai 2024
    Près de Nantes (44), une belle rencontre pour célébrer les liens entre générations
    Lire l'actualité
Voir tout

Dans ce débat sur la fin de vie, de nombreux termes parfois un peu techniques viennent compliquer la compréhension des enjeux. Les Petits Frères des Pauvres vous éclairent.

Pas facile de se repérer dans ce débat sur la fin de vie dans les subtilités de la sédation profonde et continue et celle de l’aide active à mourir ? Ou encore de la différence entre euthanasie et suicide assisté ? Voici quelques définitions clés pour vous guider.

La sédation profonde et continue jusqu’au décès 

Elle consiste à endormir profondément une personne atteinte d’une maladie grave et incurable pour soulager ou prévenir une souffrance réfractaire. Elle est associée à une analgésie et à l’arrêt des traitements de maintien en vie.

Les soins palliatifs 

Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave, évolutive ou terminale. Ils peuvent intervenir au cours d’une période de soins ou en phase avancée d’une maladie incurable. L’objectif est de soulager les douleurs physiques et de prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle. Les soins palliatifs visent à améliorer la qualité de vie des personnes malades. Ils sont susceptibles d’intervenir quel que soit le lieu de vie ou de soins à travers une prise en charge qui inclut les proches de la personne malade.

Lit identifié de soins palliatifs 

Il s’agit d’un dispositif lié au secteur sanitaire. Les « lits identifiés de soins palliatifs » se situent dans des services qui sont confrontés à des fins de vie ou des décès fréquents, mais dont l’activité n’est pas exclusivement consacrée aux soins palliatifs.

L’individualisation de lits identifiés de soins palliatifs au sein d’un service permet d’optimiser son organisation pour apporter une réponse plus adaptée à des patients qui relèvent de soins palliatifs et d’un accompagnement, comme à leurs proches.

L’aide active à mourir 

Ce terme désigne tout acte ayant pour finalité de provoquer la mort d’une personne, à sa demande, lorsqu’elle est atteinte d’une maladie grave et incurable, en phase avancée ou terminale. L’aide active à mourir inclut l’euthanasie et le suicide assisté.

L’euthanasie

L’euthanasie est l’administration par un tiers d’une substance létale qui provoque le décès de la personne.

Le suicide assisté 

Le suicide assisté s’effectue sous prescription médicale. Il s’agit d’une substance létale que la personne se procure en pharmacie pour se l’administrer elle-même.

Les directives anticipées

Les directives anticipées sont rédigées par écrit, datées et signées. Elles décrivent nos volontés sur les décisions médicales à prendre lorsque nous serons en fin de vie. 

Personne de confiance

Il est possible de désigner une personne majeure pour rendre compte de nos volontés dans le cas où nous ne pourrions plus nous exprimer à la fin de notre vie. La personne de confiance ne décide pas mais elle transmet fidèlement nos souhaits (maintien ou arrêt des traitements) à l’équipe médicale.

 

 

Plus d'infos sur :

www.parlons-fin-de-vie.fr

conventioncitoyennesurlafindevie.lecese.fr

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie