Les petits frères des Pauvres et le bénévolat d'accompagnement de personnes malades

02 février 2012
articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

Public accompagné Personnes âgées de plus de 50 ans jusqu'au très grand âge, souffrant de solitude, de pauvreté, d'exclusion et de maladies graves Les lieux de l'accompagnement Les accompagnements de personnes gravement malades ou en fin de vie ont lieu au domicile des personnes ou à l'hôpital. Sur Paris, Lyon et Toulouse, les petits frères des Pauvres ont développé l'accompagnement spécifique des personnes malades et en fin de vie. Mais partout en France, des bénévoles inscrivent leurs accompagnements de personnes âgées dans la durée et dans la fidélité, et ils sont présents dans 73 USLD (Unités de Soins Longue Durée). Le « profil » des bénévoles Aucune qualification n'est nécessaire. L'accompagnement de personnes malades et en fin de vie fait plutôt appel à une capacité de présence à autrui  et à des qualités d'écoute. La disponibilité requise Quelques heures par semaine. Les accompagnements peuvent aussi avoir lieu le week-end. Le soutien des bénévoles par l'Association Le bénévole d'accompagnement doit s'engager à se former. Tout au long de l'année, des formations lui sont proposées. D'autres outils ont été développés pour aider le bénévole à accomplir sa mission dans les meilleures conditions : réunions d'équipes, « transmissions » à l'issue de ses accompagnements ou groupes de paroles encadrés par un psychologue permettent aux bénévoles d'échanger sur leurs pratiques, de s'enrichir des expériences de chacun et de s'épanouir dans leur engagement. Nos valeurs La charte des petits frères des Pauvres affirme la valeur unique et irremplaçable de chaque personne humaine, la dignité de tout homme et de toute femme, quels que soient leur origine, leur situation et leur état physique, psychique ou social. Les accompagnements de personnes gravement malades et en fin de vie s'inscrivent dans ces valeurs. Notre engagement Les petits frères des Pauvres défendent et soutiennent le nécessaire développement des soins palliatifs, destinés à soulager les douleurs physiques mais aussi à prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle. Un contexte sociétal interpellant Nous souscrivons aux propos du Professeur Régis Aubry, coordinateur du Programme national de développement des soins palliatifs, et président de l'Observatoire national de la fin de vie : « Le programme national de développement des soins palliatifs questionne la société sur les valeurs qu'elle veut défendre, l'oblige à penser la place de celui « qui ne produit plus » dans un contexte économique difficile, à une époque où les logiques de l'agir dominent trop souvent l'éthique de la pensée. Car c'est bien là l'objectif d'une politique nationale de santé : faire du respect des personnes un principe irréfragable et rappeler à ceux qui l'oublieraient l'honneur d'une société qui prend soin des plus vulnérables. Sans charité et bien au-delà de la compassion, simplement par solidarité ». Nous contacter Paris – région parisienne : 01 48 06 45 00 Lyon, région Rhône-Alpes : 04 72 78 52 60 Toulouse, région Midi-Pyrénées : 05 61 62 05 05 Autres régions : appeler notre numéro Indigo 0825 833 822  

Dans la même catégorie