Malgré la crise, nos actions continuent pour répondre aux besoins vitaux des personnes âgées

16 avril 2020
coronavirus : les actions des Petits Frères des Pauvres auprès des personnes âgées

Les Petits Frères des Pauvres poursuivent leurs missions pendant la crise du coronavirus, et proposent notamment du portage de courses. © Lucigerma / Shutterstock.com

articles les plus récents
  • 20 mai 2020
    Déconfinement : n’oublions pas nos aînés isolés et vulnérables !
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    Vidéo : un célèbre footballeur surprend Odette, 96 ans, pour son anniversaire
    Lire l'actualité
  • 19 mai 2020
    4 questions sur les obsèques d’une personne seule
    Lire l'actualité
Voir tout

Depuis la mise en place par le gouvernement de mesures de confinement pour endiguer les cas de coronavirus en France, les Petits Frères des Pauvres se sont organisés pour adapter leurs actions et répondre aux besoins des personnes âgées. Grâce aux bénévoles mais aussi aux donateurs qui se sont mobilisés, l’Association peut poursuivre ses missions.

Lors de cette crise sanitaire du coronavirus, les Petits Frères des Pauvres ont dû faire face à de nouvelles problématiques avec la mise en place des mesures de confinement tout en continuant à garantir leur mission première : la lutte contre l’isolement des personnes âgées. 
 
Partout sur le territoire, les Petits Frères des Pauvres se sont donc organisés en urgence pour répondre aux besoins vitaux des personnes âgées tout en respectant les consignes de sécurité mais aussi garder le lien social avec nos aînés

1- Le portage de courses et de médicaments

Grâce à la mobilisation de nos bénévoles, la majorité de nos 342 équipes en France ont mis en place un système de portage de courses et de médicaments. « Nous avons livré un colis pour une personne accompagnée sans autre recours que notre Association et avec qui nous avons échangé quelques mots sur le pas de la porte à bonne distance... Elle était rassurée d'avoir désormais de quoi tenir jusqu’à la fin du mois : alimentation, produits d'hygiène... Et elle a eu la surprise de découvrir un petit livre de mandalas ! » explique Sophie, salariée dans le Grand-Est.
 
Par exemple, dans le Grand-Est, une action de réapprovisionnement alimentaire pour les personnes âgées a été mise en place au niveau régional, consistant à proposer un panier type constitué de produits de base (jambon, pâtes, fruits, pain de mie, yaourts...). Nos aînés peuvent aussi demander quelques produits supplémentaires selon leurs envies et besoins. Les bénévoles et salariés volontaires déposent le colis sur le pas de la porte des personnes, toujours accompagné d’un mot doux ou d’une petite attention.

2- La prise en charge de personnes âgées en rupture d’aide

Le soutien financier de nos donateurs a permis d’aider des personnes âgées habituellement accompagnées par l’Association mais également celles signalées par des partenaires locaux qui sont en rupture d’aide à domicile ou de toutes autres formes d’aides. Nous avons donc mis en place des systèmes de portage de courses, de médicaments ou d’appels téléphoniques de la part de nos bénévoles (selon les besoins) pour ces personnes âgées.

3- Le maintien du lien social par téléphone

Parce que le confinement a mis en exergue l’isolement des personnes âgées et que leur solitude s’accroît d’autant plus, les Petits Frères des Pauvres s’efforcent de garder le lien par tous les moyens tout en respectant les gestes barrières. 
 
Les équipes de l’Association ont donc immédiatement renforcé l'accompagnement téléphonique auprès des personnes âgées qui le souhaitaient. Elodie, bénévole à Lunéville (54) témoigne : « J'ai eu au téléphone ma personne accompagnée aujourd'hui. Ça lui a fait énormément plaisir, j'avais hâte de prendre de ses nouvelles. Et de la sentir tellement heureuse au téléphone parce que j'ai pensé à elle m'a rendu heureuse également. Quoi de mieux que de donner du bonheur à quelqu'un ? Vivement la semaine prochaine que je puisse papoter de nouveau avec elle ».
 
Enfin, pour toutes les personnes âgées qui ressentent de la solitude, la ligne d'écoute téléphonique Solitud'écoute des Petits Frères des Pauvres a été renforcée afin d’accueillir plus d’appels. Accessible gratuitement au 0 800 47 47 88, le numéro est ouvert tous les jours de la semaine de 15h à 20h), y compris les jours fériés.

4- L’accueil des personnes précaires 

Pour les personnes âgées en grande précarité, les équipes des Petits Frères des Pauvres maintiennent généralement des accueils sur rendez-vous afin de garantir l'accès au logement, le maintien des droits et l'accès aux besoins de première nécessité. Des appels téléphoniques sont également régulièrement passés par les bénévoles.
 
« Nous avons déployé une équipe mobile qui se déplace chez les personnes les plus précaires, pour leur apporter le plus souvent des aides alimentaires. Des bénévoles volontaires sont également mobilisés pour rendre de menus services à celles qui ne peuvent pas se déplacer (courses, passages à la pharmacie etc). Leur aide est précieuse et, ensemble, nous faisons tout notre possible pour soutenir les personnes les plus démunies », précise Noémie, coordinatrice de l’équipe des Petits Frères des Pauvres Accompagnement Vers le Logement Paris Saint-Maur

5- De nouvelles formes de lien social 

Plusieurs initiatives qui rivalisent toutes d’originalité sont aussi nées localement pour offrir des instants de convivialité… à distance ! Par exemple, à Nice (06), l’un des bénévoles offre un moment musical chaque jour à une personne âgée. Cinq personnes en bénéficient déjà : il leur joue de l’accordéon au téléphone, cela permet notamment d’évoquer des souvenirs et d’ouvrir la conversation à de nouveaux sujets. Les personnes en sont très heureuses et « commandent » même d’autres morceaux pour la fois suivante. À l’abbaye de la Prée (36), lieu d'hébergement temporaire pour les personnes âgées et résidence d'artistes, des musiciens offrent régulièrement aux résidents des concerts en projection live via Facebook pour maintenir le lien pendant le confinement.
Confinement : des moyens de garder du lien social

À Nice, un bénévole joue de l'accordéon par téléphone pour garder le lien avec les personnes âgées. © Petits Frères des Pauvres de Nice

Dans l’Ouest, la Fraternité régionale a décidé de maintenir le lien avec toutes les personnes accompagnées de la région à travers une petite gazette. Un partenariat signé avec l’entreprise Famileo a permis de relever ce défi : chaque semaine, ce sont 1000 personnes qui recevront ce petit journal de 4 pages composé de photos, dessins, petits mots et pensées positives...
 
À l’image de Famileo, de nombreuses entreprises et municipalités se sont engagées pour faciliter le quotidien des personnes âgées pendant le confinement : découvrez leurs initiatives.
 

Dans la même catégorie