Quelles aides pour les personnes âgées ?

25 janvier 2024
Aides personnes âgées

Pour obtenir des aides destinées aux personnes âgées, les démarches varient selon l'organisme verseur. © Raphaëlle Trecco

articles les plus récents
  • 21 février 2024
    Grandpa Core : la grande tendance 2024 qui remet les vieux au goût du jour
    Lire l'actualité
  • 14 février 2024
    Saint-Valentin : les conseils d’amour des aînés
    Lire l'actualité
  • 08 février 2024
    Grâce à vous, Bernard, 75 ans, a pu recevoir un vélo tout neuf
    Lire l'actualité
Voir tout

Lorsqu’on vieillit, on peut soudain avoir besoin d’aide pour faire ses courses, son ménage ou encore adapter son logement. Pour favoriser le maintien à domicile ou subvenir aux besoins des plus démunis, plusieurs aides destinées aux personnes âgées existent.

C’est un constat : l’avancée en âge accroît le risque de perte d’autonomie. L’état de santé peut se dégrader petit à petit tandis que le logement peut soudain devenir inadapté pour ces aînés. Plusieurs aides et allocations ont donc été mises en place, spécialement pour les personnes âgées.

Quelles aides pour les personnes âgées ?

Globalement, on dénombre près de 3 millions de personnes âgées de 60 ans et plus (1 aîné sur 7) en perte d’autonomie, c’est-à-dire nécessitant de l’aide pour accomplir certaines des activités de la vie quotidienne selon l’Ined en 2023. Parmi elles, 1,3 million de personnes de 60 ans et plus touchent l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (CNSA, 2021) qui permet, dans le cas de l'APA domicile, de faciliter la vie à domicile en cas de perte d’autonomie et dans le cas de l'APA établissement d'aider à payer une résidence médicalisée. 

De manière générale, les aides destinées aux personnes âgées permettent de favoriser le maintien à domicile par des prestations d’aide à domicile (auxiliaires de vie, aide-ménagères…), l’installation de matériel (téléassistance, lit médicalisé…), le portage de repas ou encore les travaux d’aménagement du logement. Certaines aides contribuent au financement du tarif dépendance des Ehpad ou résidences médicalisées.

Pour la plupart des retraités qui vivent avec des pensions très modestes (Rapport Retraites et retraités modestes, Lionel causse/Nicolas Turquois, mai 2021), il est également important de recevoir des aides financières pour améliorer les conditions de vie

Les différentes aides proposées pour les personnes âgées

Plusieurs allocations sont disponibles pour venir en aide aux personnes âgées. En voici quelques-unes : 

  • L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA), qui a remplacé le minimum vieillesse, est une aide mensuelle réservée à toutes les personnes âgées de plus de 65 ans (à partir de 62 ans, dans certains cas) ayant de faibles ressources. Elle est versée par les caisses de retraite. À noter, elle est récupérable sur succession. 
  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) permet soit de régler les dépenses qui favorisent le maintien à domicile soit l’entrée en établissement. Destinée aux plus de 60 ans, en situation de perte d’autonomie, elle permet de réaliser les actes essentiels de la vie quotidienne dans un cas et dans l’autre, de contribuer au paiement des résidences médicalisées.
  • L’Allocation Représentative des Services Ménagers (ARSM) est une prestation d’aide sociale départementale ou de la caisse de retraite, destinée à favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Grâce à cette aide, il est possible de couvrir une partie des frais des auxiliaires à domicile qui interviennent pour des courses, les repas, le ménage…
  • L’Accompagnement à domicile des personnes âgées des caisses de retraite : il s’agit d’une aide de l’Assurance retraite pour les retraités du régime général ou de la fonction publique d’État et de la Mutualité sociale agricole (MSA) pour les retraités agricoles. Elle finance les aides à l’autonomie au domicile.
  • L'Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) s'adresse aux retraités reconnus GIR 5 ou 6 (Grille Aggir) nécessitant une prise en charge spécifique durant la période de convalescence, après un passage en établissement de santé. Elle permet de proposer une offre de services (portage de repas, aides techniques, téléalarme, aide-ménagère) pour une durée de 3 mois. 
  • Le Plan d’Actions Personnalisé (PAP) est un accompagnement global proposé par l’Assurance retraite qui comprend une visite au domicile ainsi qu’un dispositif de conseils, d’aides financières et matérielles basé sur les besoins réels de la personne âgée. 
  • Le Service Sortir plus, proposé par la caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco pour les salariés et cadres du secteur privé vise à favoriser la mobilité et le lien social des personnes qui sont fragilisées ou qui ont des difficultés à se déplacer. Les retraités de plus de 75 ans pourront bénéficier d'accompagnement pour faire des courses, aller chez le médecin ou chez des amis...
À noter, les aides au logement peuvent bénéficier aux personnes âgées locataires, hébergées chez des accueillants familiaux agréés ou propriétaires (dans certains cas précis seulement).

Aides pour les personnes âgées : comment savoir auxquelles vous avez droit ?

Pour toucher les aides pour les personnes âgées, il y a des conditions d’attribution à remplir. Certaines aides ne sont parfois pas cumulables : ainsi, on ne pourra par exemple pas bénéficier du Plan d’Actions personnalisé si on touche déjà l’Allocation Personnalisée d’Autonomie…

Les conditions pour obtenir des aides pour les personnes âgées

ASPA Des ressources inférieures à 1 571,16 € brut par mois pour le couple. 
Résider en France au moins 9 mois dans l'année.
APA Résider en France de façon stable et régulière,
Être en perte d’autonomie, relevant du GIR 1, 2, 3 ou 4 
ARSM Des ressources inférieures à 1 571,16 € brut par mois pour le couple. 
La nationalité française ou un titre de séjour en règle
Loger de manière permanente les 3 derniers mois
Ne pas percevoir l’APA ou le PCH
ARDH  Être retraité du régime général, de la MSA ou du RSI
Être en perte d’autonomie, relevant du GIR 5 ou 6
Ne pas bénéficier d’une prestation équivalente, provenant d’autres organismes 
PAP

Faire partie des retraités du régime général à titre principal
Être en perte d’autonomie, relevant du GIR 5 ou 6
Pas cumulable avec d’autres aides comme l’APA, la PSD (Prestation spécifique dépendance), l’ACTP (Allocation compensatrice pour tierce personne), la MTP (Majoration pour tierce personne)...

Sortir + Retraité de l’Agirc-Arrco
Avoir plus de 75 ans et des difficultés à se déplacer

Les différentes démarches pour obtenir une aide pour personne âgée

Selon l’organisme verseur, votre situation ou même votre département de résidence, les démarches pour réclamer les aides pour personnes âgées ne seront pas les mêmes.

Ainsi, pour bénéficier de l’Allocation Personnalisée d'Autonomie, il suffit d’en faire la demande soit en ligne, soit par un formulaire papier (selon les départements). Nouveauté depuis le 1er octobre 2023, un formulaire unique permet de grouper ses demandes : l’APA et l'accompagnement à domicile des personnes âgées, proposé par les caisses de retraite.

Pour l’ARSM, la demande doit être adressée au Centre Communal d’Action Social (CCAS) ou Centre intercommunal le plus près de son lieu de résidence

Quant à l’ARDH, c’est plus simple : c’est généralement l’hôpital qui fait les démarches pour le patient sortant. Toutefois, il est possible de faire soi-même la demande auprès de sa caisse de retraite.

Enfin, pour le PAP, direction l’Assurance retraite pour mettre en place le dispositif. 

Idem pour l’ASPA, c’est la caisse de retraite qui vous indiquera les démarches et les conditions de versement.

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie