Un comité de lutte contre l’isolement des personnes âgées lancé par le gouvernement

16 février 2021
comité de lutte contre l’isolement des personnes âgées : les Petits Frères des Pauvres participent

Les Petits Frères des Pauvres, sont partie prenante de ce comité de lutte contre l'isolement des personnes âgées. © Jérôme Coton / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 28 juillet 2021
    8 belles histoires d’amitié nées grâce aux Petits Frères des Pauvres
    Lire l'actualité
  • 26 juillet 2021
    6 façons de créer du lien avec une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer
    Lire l'actualité
  • 23 juillet 2021
    Ces 6 jeunes nous racontent pourquoi ils se sont engagés auprès des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

Lumière sur l’isolement des aînés ! Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie vient de lancer le comité stratégique de lutte contre l’isolement des personnes âgées. Les Petits Frères des Pauvres, sont partie prenante de ce comité et se satisfont des premières annonces.

Pour mieux lutter contre le phénomène de l’isolement qui touche de nombreuses personnes âgées, dont 300 000 en situation de mort sociale, selon le Baromètre 2017 des Petits Frères des Pauvres (étude CSA Research), la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon a lancé le comité stratégique de lutte contre l’isolement des personnes âgées (15/02/2021). Ce comité rassemble des associations, comme les Petits Frères des Pauvres, des élus locaux, des caisses de retraite, des acteurs de l’habitat, des administrations ou encore des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Repenser la société pour prévenir l’isolement des aînés

Les premières pistes de travail de ce comité ont d’ores et déjà été annoncées par la ministre. Le comité entend encourager la citoyenneté, sensibiliser le grand public et lutter contre l’âgisme, notamment avec le déploiement de 10 000 jeunes en service civique

Il sera aussi question de travailler sur la prévention de l’isolement avec les intervenants à domicile, les commerçants de proximité, les acteurs sociaux… 

La problématique de l’isolement selon les territoires, qui avait fait l’objet du rapport des Petits Frères des Pauvres en 2019 (CSA Research), sera aussi étudiée : les élus locaux, les communes et leurs CCAS ont un rôle à jouer dans la lutte contre l’isolement des personnes âgées. Les associations, grâce à leur présence sur le terrain, seront particulièrement aidantes sur cette question.

Enfin, il sera fait une sorte d’état des lieux des différents outils et dispositifs qui existent pour mieux briser la solitude.

Des annonces encourageantes pour briser l’isolement

Pour les Petits Frères des Pauvres, ces ambitions sont porteuses d’espoir car elles reprennent les préconisations que nous formulons depuis longtemps. Notre Association se réjouit également que Brigitte Bourguignon ait décidé de faire du 1er octobre, Journée internationale des personnes âgées, une journée de mobilisation citoyenne, ce que fait notre Association depuis 10 ans.

Pour Yann Lasnier, délégué général des Petits Frères des Pauvres, « il faut d’abord et avant tout promouvoir, soutenir, accompagner celles et ceux qui luttent contre l’isolement grandissant des aînés. L’Etat doit être là pour nous aider à faire émerger des écosystèmes locaux, en particulier en mobilisant les collectivités territoriales. Nous sommes satisfaits mais attentifs à ce que ces annonces encourageantes ne masquent pas le report sine die de la loi Grand Age et Autonomie, indispensable pour permettre de répondre aux enjeux du vieillissement et aux besoins des personnes âgées ». 

Les Petits Frères des Pauvres ne manqueront pas d’apporter leur expertise sur l’isolement des personnes âgées lors des différents ateliers de ce comité. 

 

 

Dans la même catégorie