4 idées d’alternatives à l’Ehpad

26 mai 2021
4 idées d'alternatives à l'ehpad

Il existe des modèles d’habitats alternatifs à l'Ehpad : voici les solutions innovantes proposées par les Petits Frères des Pauvres. © Jean-Louis Courtinat / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 22 septembre 2021
    560 000 bonnets à tricoter pour la 16e édition de « petit bonnet, bonne action »
    Lire l'actualité
  • 22 septembre 2021
    Grâce à nos bienfaiteurs, plus de 34 700 personnes âgées sont sorties de leur isolement en 2020
    Lire l'actualité
  • 21 septembre 2021
    La maison du Thil, une colocation où il fait bon vivre pour les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées
    Lire l'actualité
Voir tout

Nombreux sont les aînés à vouloir finir leur vie à leur domicile. Mais lorsque cela n’est pas possible, il existe des modèles d’habitats alternatifs qui offrent aux personnes âgées des logements à taille humaine. Tour d’horizon des solutions innovantes proposées par les Petits Frères des Pauvres.

1- Les petites unités de vie

Pour les personnes âgées en perte d’autonomie, les petites unités de vie constituent une alternative idéale à l’Ehpad. Les petites unités de vie proposent le confort d'un logement autonome, la sécurité d'une présence de proximité et l’accès à tous les services de maintien et de soin à domicile.
 
Notre Association propose par exemple la maison Yersin (75), la maison Gautier-Wendelen (75), la Jonquière (75) ou encore les Demeures du Parc (44). Ces établissements disposent de logements autonomes, de pièces communes mais surtout d’un accompagnement médico-social assuré dans le cadre d’un projet de vie individualisé avec des salariés présents 24H/24, 7 jours sur 7, des services d’aide et de soins à domicile, réalisés par des prestataires externes à la maison.   

2- L’habitat intergénérationnel

4 idées d'alternatives à l'ehpad des Petits Frères des Pauvres

Au Centre de Rencontre des Générations (41), enfants, adultes et personnes âgées se côtoient et échangent ensemble. © Jean-Louis Courtinat / Petits Frères des Pauvres

Des enfants, des étudiants, des adultes et des personnes âgées qui échangent et vivent ensemble, ça vous semble irréaliste ? Pourtant, c’est le meilleur moyen d’éviter une fracture entre les générations et plutôt de faire en sorte que chacun apprenne de l’autre. 
 
C’est pourquoi les Petits Frères des Pauvres ont créé le Centre de Rencontre des Générations - C.R.G, en Sologne (41). Ce lieu de vie et de séjour atypique accueille simultanément : des personnes âgées en accueil temporaire ou en hébergement permanent, des jeunes en classes de découverte ou en vacances, des stagiaires en formation, des familles, des gens de passage au sein de l’hôtellerie associative… >> En savoir plus : le Centre de Rencontre des Générations.

3- La colocation pour personnes âgées

Qui a dit que la colocation était réservée aux étudiants ? Ce système permet de loger dans une résidence à taille humaine plusieurs aînés et de diviser certains frais communs (loyer, électricité, eau mais aussi aides à domicile…).
 
Ainsi, nos aînés ne sont jamais seuls mais bénéficient aussi de leur intimité quand ils le souhaitent. Mais surtout, cette solution favorise le maintien à domicile. 
 
Les Petits Frères des Pauvres proposent la « colocation à responsabilité partagée » pour des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer et troubles apparentés à Beauvais (60). La maison du Thil est une alternative au placement en établissement et permet aux personnes de vivre dans un cadre stimulant, entourées de bénévoles, de leurs familles et de salariés. >> En savoir plus sur la maison du Thil

4- Les pensions de famille

Avoir un logement autonome tout en bénéficiant d’espaces communs et d’un accompagnement pour rompre sa solitude, c’est l’esprit d’une pension de famille.
 
Les pensions de famille des Petits Frères des Pauvres ont pour objectif d’offrir aux personnes en grande difficulté sociale de plus de 50 ans, un lieu d’accueil et de lutte contre l’isolement, avec la mise en place de liens sociaux importants. En plus de leur logement autonome, les résidents peuvent profiter de temps collectifs comprenant des repas réguliers préparés par nos bénévoles et les résidents eux-mêmes, mais aussi de multiples activités : atelier cuisine, animations, sorties…
 
 
À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie