Grâce au bénévolat, 36 035 personnes âgées ne sont plus isolées

04 septembre 2019

L'isolement se fait moins sentir grâce à l'engagement de nos citoyens. © Petits Frères des Pauvres du Manier

articles les plus récents
  • 14 octobre 2019
    6 formes de générosité que vous ne soupçonnez (peut-être) pas
    Lire l'actualité
  • 10 octobre 2019
    8 raisons de devenir bénévole pour visiter des malades en soins palliatifs
    Lire l'actualité
  • 08 octobre 2019
    Palmarès des régions où l’on se sent le plus seul en France
    Lire l'actualité
Voir tout

Grâce à l’engagement des 12 295 bénévoles des Petits Frères des Pauvres, 36 035 personnes âgées sont sorties peu à peu de l’isolement social dans lequel elles étaient plongées. Vous aussi, brisez la solitude de nos aînés à nos côtés !

Ne parler à personne de la journée, n’avoir aucune épaule sur laquelle s’appuyer… En France, 1 personne âgée sur 4 souffre d’isolement. Parmi celles-ci, 300 000 sont en état de « mort sociale », privées de liens et des plaisirs simples et essentiels de la vie.

Mais pour 36 035 personnes âgées dans l’Hexagone en 2018, c’est désormais un temps révolu. La présence et la générosité de nombreux bénévoles des Petits Frères des Pauvres ont tout changé pour elles. Avec des échanges toujours sincères, des visites fréquentes, des sorties régulières et des vacances à l’occasion, le quotidien s’est soudainement animé pour nos aînés grâce à la présence des 12 295 bénévoles.

« Tout d’abord quand on m’a confié une personne âgée pour faire des visites à domicile, je me suis sentie tout de suite heureuse de pouvoir lui apporter quelques moments de bonheur en lui redonnant le sourire, ne serait-ce que quelques heures par semaine », explique Patricia, bénévole de l’équipe des Petits Frères des Pauvres de Toulon (83).

Quant à Annie, bénévole depuis 10 ans pour les Petits Frères des Pauvres de Loire-Vignoble (44), elle éprouve une véritable amitié pour la personne qu'elle accompagne, Paulette. « C’est un bonheur de voir à quel point Paulette est épanouie maintenant. C’est agréable d’avoir le sentiment qu’on a été utile, de savoir qu’on a aidé, même si c’est un peu égoïste de dire ça » témoigne Annie.

La joie de vivre retrouvée pour nos aînés isolés

Pour les Petits Frères des Pauvres, chacun de nos aînés devrait pouvoir vivre pleinement sa vie jusqu’au bout en maintenant le lien social indispensable à son bien-être et à sa sérénité.

Grâce à l’engagement de nos bénévoles, nous pouvons créer des relations de confiance dans la durée avec les personnes âgées en situation d'isolement et de précarité, sur leur lieu de vie en ville et jusqu'en milieu rural reculé. Ces visites à domicile permettent notamment à nos aînés de sortir de leur isolement et de tisser des liens d'amitié. De retrouver la joie de vivre, tout simplement. 

>> Partagez cet article sur Facebook et Twitter

Rejoignez les Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement

La solitude de nos aînés vous touche ? Vous recherchez un bénévolat associatif de proximité pour vous rendre utile et vivre une aventure collective ? N'attendez plus, rejoignez les Petits Frères des Pauvres pour briser l’isolement des personnes âgées !

Dans la même catégorie