Comment faire pour garder une personne âgée chez soi ?

18 octobre 2023
Garde de personne âgée à domicile

Résidence médicalisée ou garde à domicile ? Le choix est parfois difficile... © Ground Picture / Shutterstock.com

articles les plus récents
  • 18 avril 2024
    Retour sur 10 dates clés des Petits Frères des Pauvres
    Lire l'actualité
  • 18 avril 2024
    Festivals de musique : nos stands solidaires pour lutter contre l’isolement
    Lire l'actualité
  • 09 avril 2024
    Quelles activités pour aider la mémoire d'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer ?
    Lire l'actualité
Voir tout

Vous avez un proche vieillissant en perte d’autonomie et réfléchissez à l’accueillir chez vous ? Cette option présente de nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients, à bien considérer. Les Petits Frères des Pauvres vous conseillent.

Lorsqu’un membre de notre famille vieillit et perd peu à peu son autonomie, son maintien à domicile pose question. Entre le placement en maison médicalisée, en Ehpad ou encore chez un accueillant familial, il existe de multiples solutions. Mais nombre d’entre nous, sont aussi tentés d’accueillir ce proche à domicile… Une option qui nécessite un temps de réflexion car elle présente de nombreux avantages mais aussi son lot d’inconvénients…

Garder une personne âgée chez soi : avantages et inconvénients

Héberger une personne âgée chez soi, c’est une volonté tout à fait honorable mais aussi lourde de conséquences pour votre foyer et vous-même. Que vous décidiez de l’héberger temporairement (après une hospitalisation) ou de façon pérenne, cet emménagement va demander un minimum d’organisation et de temps de votre part.

C’est un fait : il est à souligner combien cette solution est rassurante pour votre proche qui a peut-être besoin d’être entouré et soutenu après une hospitalisation, un deuil ou une chute. Au sein de votre foyer qu’il connait, il va pouvoir facilement retrouver des repères et compter sur votre présence pour se remettre en selle. Même s’il n’est plus chez lui, il reste hébergé dans un environnement familial et bienveillant.

Toutefois, il faut également mentionner que cette option risque de bousculer votre quotidien : une pièce de l’habitation va être dédiée à ce proche (qui aura peut-être besoin de matériel médical), des aides à domicile seront éventuellement nécessaires et vous aurez également peut-être besoin de prendre un congé proche aidant, pendant un temps. 

Garder une personne âgée chez soi : sous quelles conditions ?

Avant d’accueillir un parent chez soi, mieux vaut prendre quelques précautions. Tout d’abord, veillez à ce que toute la famille soit d’accord avec ce projet. Fixez ensuite dès le début avec la personne âgée que vous accueillez des règles de vie (horaires, respect de la vie privée de chacun…) et mettez vous d’accord sur les possibles suites de cet hébergement (solution temporaire, placement en Ehpad ou à l’hôpital si besoin…).

À noter, en cas de doute ou de fatigue, sachez qu’il existe des dispositifs pour soutenir les aidants, comme le droit au répit.

Garde de personne âgée à domicile

Que vous hébergiez votre proche de façon temporaire ou permanente, il va falloir organiser son arrivée... © pikselstock / Shutterstock.com

Quelles démarches effectuer pour accueillir une personne âgée chez soi ?

Vous souhaitez héberger un proche chez vous ? Que vous l’hébergiez de façon temporaire ou permanente, il va falloir organiser son arrivée.

Dans un premier temps, assurez-vous que vous disposez d’un endroit confortable pour l’accueillir : un espace à lui, avec son lit (médicalisé peut-être), ses affaires et ses repères. 

Si votre parent a besoin d’aide pour sa toilette ou des soins, il faudra prévoir la venue de professionnels. Dans le cas où votre proche bénéficie déjà de l’APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie), il faudra simplement prévenir le service d’aide à domicile qui l’accompagne habituellement et rechercher un service d’aide à domicile proche de chez vous. N’oubliez pas de prévenir le conseil départemental du lieu d’habitation de votre proche de ce changement de situation. Dans le cas où votre proche ne bénéficie pas de l’APA, il existe d’autres aides que vous pouvez solliciter dans des espaces dédiés (maisons des aidants, CCAS…).

Garder une personne âgée chez soi : les aides financières

Héberger un parent à titre gratuit vous permet de bénéficier d’aides financières. Il s’agit la plupart du temps de déductions fiscales.

Par exemple, si vous hébergez une personne titulaire de la carte d’invalidité, vous pouvez la compter fiscalement à votre charge. Vous pouvez alors bénéficier d’une part supplémentaire pour le calcul de l’impôt sur le revenu. 

Si vous hébergez gracieusement à votre domicile un de vos parents (père ou mère ou beaux-parents ou grands-parents) qui ne dispose pas de ressources suffisantes, vous pouvez déduire, au titre des pensions alimentaires, une somme correspondant à l’hébergement et à la nourriture.

Les aides financières pour s’occuper d’un parent âgé peuvent aussi varier selon les départements où vous résidez : renseignez-vous localement pour savoir si vous avez droit à une aide financière pour une aide-ménagère ou le portage de repas.

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie