Développer l'accompagnement en milieu carcéral

14 février 2013
articles les plus récents
  • 01 avril 2020
    Mesures de confinement individuel dans les Ehpad : les Petits Frères des Pauvres s’inquiètent
    Lire l'actualité
  • 01 avril 2020
    À l'étranger, les Petits Frères des Pauvres continuent de briser l'isolement pendant le coronavirus
    Lire l'actualité
  • 27 mars 2020
    Confinement : Un partenariat RCF Petits Frères des Pauvres pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

''Oui, allez au-devant de ceux qui sont en prison, je crois que c’est un des témoignages de solidarité humaine les plus forts qu’il soit. Cela demande de prendre de soi, de son temps, du temps auprès de ceux que l’on aime que l’on retire au temps que l’on va consacrer aux détenus''. C'est par ces mots que Robert Badinter a rendu hommage à l'action d'accompagnement en milieu carcéral des petits frères des Pauvres, lors de son intervention au siège de l'association le 23 octobre dernier.

Au nom du conseil d’administration, j’ai signé le 12 mai 2012 une convention nationale avec l’administration pénitentiaire rendant désormais possible partout en France l’accompagnement, par les petits frères des Pauvres, de personnes détenues âgées vieillissantes, isolées voire malades ou en fin de vie. A l’occasion du 10ème anniversaire de notre présence à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes, Robert Badinter, lors de son vibrant hommage pour notre engagement, nous a vivement encouragés à poursuivre cette action fraternelle. Dans ce même élan et à la suite de cette première équipe de bénévoles, j’invite tous les bénévoles intéressés et tous les responsables associatifs  de notre réseau à se mobiliser pour entreprendre de nouvelles actions dans les établissements pénitentiaires de leur région. Parallèlement je suggère aux équipes spécifiques d’accompagnement des personnes malades de Toulouse, Lyon et Paris de voir comment elles pourraient étendre leur action aux Unités Hospitalières Sécurisée Interrégionales existantes sur leur territoire. Le Pôle Ressource national « Accompagnement des personnes malades »[1] reste à votre disposition pour vous apporter tout conseil utile sur ces projets qui nécessitent au préalable une période de sensibilisation à l’univers carcéral. Je vous remercie à l’avance des initiatives qui pourront être prises pour développer le lien social avec ces personnes âgées marginalisées et en grande souffrance. Michel Chegaray [1] Contacter à ce sujet Francis Fournier (01 48 06 45 00 – francis.fournier@petitsfreresdespauvres.fr)

Dans la même catégorie