Municipales 2020 : 10 mesures contre l’isolement des personnes âgées proposées par les Petits Frères des Pauvres

16 janvier 2020
Municipales 2020 : 10 mesures pour les personnes âgées des Petits Frères des Pauvres

10 mesures pour améliorer le quotidien des personnes âgées proposées par les Petits Frères des Pauvres aux candidats aux élections municipales 2020. © Element5-digital / Unsplash

articles les plus récents
  • 26 novembre 2020
    C’est la 3e édition de Giving Tuesday en France, ce 1er décembre !
    Lire l'actualité
  • 24 novembre 2020
    La solitude des femmes âgées au cœur du film « Les Dames »
    Lire l'actualité
  • 19 novembre 2020
    Pour illuminer les fêtes de nos aînés, des enfants se mettent au dessin
    Lire l'actualité
Voir tout

À l’approche des municipales 2020, les Petits Frères des Pauvres présentent 10 mesures pour encourager les candidats aux élections municipales à intégrer la lutte contre l’isolement des personnes âgées dans leur programme. Les élus de proximité ont un rôle essentiel pour favoriser le quotidien des personnes âgées.

En France, 300 000 personnes âgées en situation de « mort sociale », privées de relations familiales, amicales ou de voisinage et 3,2 millions d’aînés sont en risque d’isolement relationnel. Une réalité que les Petits Frères des Pauvres ne cessent de dénoncer, notamment auprès des pouvoirs publics. 

Pour les Petits Frères des Pauvres, alors que les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020, c’est l’occasion de rappeler que la lutte contre l’isolement est un sujet transversal puisqu’il concerne l’habitat, l’aménagement de l’espace public, la mobilité, le maintien des services et commerces ou encore l’exclusion numérique.

L’isolement : des réponses locales

Convaincue que les solutions de lutte contre l’isolement doivent être menées par les acteurs de territoire, l’Association a élaboré 10 mesures (voir ci-dessous), comme par exemple « rendre plus accessible l’espace public (aménagement urbain, transports…) pour permettre à nos aînés de vivre leur quotidien comme tout citoyen ». 

De même, il est important de faciliter les mobilités de proximité (transport à la demande, partenariats publics/associatifs pour permettre aux aînés de sortir) et de favoriser le maintien et le retour des services et commerces de proximité comme en témoigne Fanny, 78 ans, habitante de la Creuse qui regrette la fermeture des commerces de son village : « Ils ont vidé tout ce qui était l’ancien Guéret, c’est-à-dire qu’il y avait des boutiques, au moins cinq chausseurs ».

L’isolement, différent selon les territoires

Dans leur dernier rapport, publié fin septembre 2019, les Petits Frères des Pauvres se sont intéressés aux liens entre solitude, isolement de nos aînés et territoires (CSA Research). Il révèle que deux régions sont particulièrement à risque : le Centre-Val de Loire et la Nouvelle Aquitaine. Si le ressenti de solitude n’est pas plus fréquent en milieu urbain qu’en zone rurale, il est cependant plus exacerbé dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et dans les petites agglomérations de 2 000 à 20 000 habitants. L'isolement n'est pas non plus provoqué par les mêmes facteurs à la campagne ou à la ville : en zone urbaine, l’isolement est aggravé par des solidarités et des relations de voisinage amoindries. En zone rurale, les solidarités sont plus fortes mais c’est le manque de services du quotidien et de transports qui renforce l’isolement.

 

 
Municipales 2020 : 10 mesures des Petits Frères des Pauvres Les Petits Frères des Pauvres présentent 10 mesures de lutte contre l'isolement des personnes âgées à intégrer aux programmes des candidats aux municipales 2020.

Dans la même catégorie