Près de 10 tatouages recouvrent le corps de cette nonagénaire amie des animaux

17 juillet 2019
Micheline, 90 ans, tatouée

Micheline, 90 ans, arbore fièrement ses 7 tatouages qu'elle a fait faire sur le tard. © Petits Frères des Pauvres de Toulon

articles les plus récents
  • 07 août 2020
    Des animaux pour lutter contre la solitude des personnes âgées fragiles à l’hôpital
    Lire l'actualité
  • 06 août 2020
    Canicule : le téléphone, meilleur moyen de protéger les personnes âgées !
    Lire l'actualité
  • 30 juillet 2020
    Canicule : nos aînés vous révèlent 7 astuces pour se rafraîchir
    Lire l'actualité
Voir tout

Piercings et tatouages, réservés aux jeunes ? Micheline, 90 ans, accompagnée par les Petits Frères des Pauvres de Toulon depuis une vingtaine d’années, a osé sauter le pas ! Son corps en est couvert et son âge n’a jamais été un obstacle. Un bel exemple de liberté et d’ouverture d’esprit !

Vêtements couvrants et apparence prude, très peu pour elle ! À 90 ans, Micheline assume fièrement son look. Ses petites robes d’été dévoilent des tatouages qui recouvrent une grande partie de son corps : « J’ai 7 tatouages sur mes bras, mon dos, mes mollets » décrit-elle. « Avant j’avais aussi plusieurs piercings mais j’ai dû les enlever pour mes hospitalisations et je ne les ai pas remis » ajoute-t-elle.

Tatouée à 70 ans

C’est sur le tard que Micheline a eu envie de se faire tatouer, enfin affranchie du poids de la société : elle a commencé ses premiers tatouages et piercings à l’âge de… 70 ans. « Il n’y a pas de raison que les jeunes puissent tout faire et pas les vieux ! », clame-t-elle. 

Questionnée sur son envie tardive de tatouages, Micheline explique : « Avant, ça ne se faisait pas. Quand j’ai vu que les jeunes s’y mettaient, d’abord des hommes puis des femmes, je me suis dit "pourquoi je ne le ferais pas aussi ?" ».

Micheline, figure d’exception ? « Souvent, les personnes âgées en ont envie mais elles craignent la réaction de leur entourage. Aujourd’hui, ce n’est pas fréquent de les tatouer mais pas extrêmement rare non plus, analyse Denis, du salon de tatouage T’as tout chic à Toulon. Micheline a été une des premières à sauter le pas ! »

La pimpante nonagénaire est bien consciente que les grands-mères tatouées ne courent pas les rues… « Je sais que c’est plutôt rare chez les personnes âgées. Je suis la seule à être tatouée dans mon foyer logement. Lorsque je suis allée chez le tatoueur la première fois, des jeunes qui attendaient leur tour sont venus m’embrasser tellement ils étaient surpris et contents ! », se rappelle-t-elle.

Micheline : une personne âgée tatouée

Micheline, tatouée de la tête aux pieds ! © Petits Frères des Pauvres de Toulon

Un bestiaire sur la peau

Pour elle, ses tatouages sont un hommage aux animaux qu’elle chérit : « J’ai un chien en hommage à mon premier toutou, une île avec un dauphin sur le bras, un perroquet dans le dos et un autre sur le bras. J’ai aussi un aigle, un papillon et un lion car c’est mon signe astrologique », énumère-t-elle. 

« J’aime mieux les animaux que les humains et cela représente une partie des animaux que j’ai eu (chiens et perroquets) », justifie-t-elle.

De toute façon, je fais ce que je veux avec mon corps ! 

Libre de son corps

La vieillesse ne doit pas être un frein pour agir en toute liberté et disposer de son corps, c’est la vision de Micheline qui ne tient pas compte du regard des autres : « Personne ne m’a jamais fait de critiques, ça faisait plutôt rigoler. Maintenant les gens ont l’habitude. De toute façon, je fais ce que je veux avec mon corps ! D’ailleurs si j’étais plus jeune, je ferais encore un ou deux tatouages », déclare-t-elle.

Un brin rebelle Micheline ? « Micheline a du caractère et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Malgré son passé personnel très difficile, c’est une bonne vivante, un vrai rayon de soleil ! Elle est très ouverte d’esprit et s’intéresse à tout » décrit sa bénévole Lily, qui l’accompagne depuis 5 ans avec les Petits Frères des Pauvres de Toulon.

 

Dans la même catégorie