Témoignage Lille | En savoir plus sur : L'équipe locale

Lidia, 21 ans, volontaire européenne : « mon expérience a été incroyable »

27 avril 2023
Lidia volontaire européenne : une expérience incroyable

Lidia, volontaire européenne des Petits Frères des Pauvres à Lille, raconte ses missions. © Raphaëlle Trecco / Petits Frères des Pauvres

Derniers témoignages
  • Le joli geste de Sylvie, bénévole, qui a invité une personne âgée seule pour Noël

    « À Noël, c’est essentiel d’être avec les gens qu’on aime mais c’est aussi important de partager avec les gens qui sont seuls. »

    Lire le témoignage
  • Louise, 88 ans : « J’ai connu les Petits Frères des Pauvres parce que j’étais seule à Noël »

    « J’ai connu les Petits Frères des Pauvres parce que j’étais seule à Noël »

    Lire le témoignage
  • À 81 ans, cette bénévole depuis 20 ans a décidé d’accompagner des personnes détenues

    « La richesse humaine, c’est ce qu’il y a de plus important, surtout à mon âge ! »

    Lire le témoignage
Voir tout

Lidia a 21 ans et vient de Madrid, en Espagne. Pendant un an, durant l’année 2022-2023, elle a été volontaire européenne au sein des Petits Frères des Pauvres de Lille Fives (59). Une expérience extrêmement enrichissante qu’elle nous raconte pour la journée européenne de solidarité intergénérationnelle…

Avec l’envie d’améliorer son Français qu’elle avait appris au lycée en Espagne, Lidia, 21 ans, a souhaité se faire une expérience en France. Le volontariat européen répondait exactement à ses critères ! « C’est un programme auquel tout citoyen européen peut participer d’une durée entre 2 et 12 mois et tous les coûts sont couverts par l'Union Européenne. L'objectif du Corps européen de solidarité est d'engager les jeunes à construire ensemble une société plus inclusive, en soutenant les personnes vulnérables et en répondant aux défis sociaux. Il offre une expérience stimulante et enrichissante aux jeunes qui veulent aider, apprendre et grandir. », détaille Lidia.

En janvier 2022, elle a donc quitté son emploi de réceptionniste dans un hôtel de Madrid pour intégrer les Petits Frères des Pauvres de Lille Fives (59) pour une mission d’un an. Elle participait à la vie quotidienne de l’équipe, aux animations collectives, aux projets intergénérationnels dans le quartier et effectuait aussi des visites de personnes âgées à domicile. Lidia était particulièrement en charge des ateliers numériques qui se déroulent tous les mardis et mercredis matin au local de Lille Fives. « On s’organisait en fonction des personnes âgées qui venaient et de leur besoin en particulier : téléphone, tablette, traitement de texte, recherches sur le web etc. », explique-t-elle.

Les volontaires et jeunes bénévoles sont aussi force de proposition pour innover et sortir nos aînés des sentiers battus… « On organisait également des temps individuels soit au local soit au domicile des personnes qui ne peuvent pas se déplacer avec des casques de Réalité Virtuelle. Avec le casque, on les emmène en voyage de chez eux. Ça leur permet de découvrir des lieux, de s’évader un peu. »

En août 2022, Lidia est partie en vacances à Wissant (62) pour la deuxième fois avec les Petits Frères des Pauvres afin d’accompagner des personnes âgées isolées en séjour. « On a fait beaucoup de choses comme aller à la Maison des Deux Caps et à la plage. À Lille, j’accompagnais Caroline à qui je rendais visite à domicile. Ce séjour nous a permis d’avoir une connexion rapprochée. Le fait de vivre le quotidien ensemble rend le lien et la relation plus forts. », précise-t-elle.

Le volontariat européen : une expérience incroyable

Lidia volontaire européenne : une expérience incroyable

Lidia a noué des liens très forts avec les personnes âgées accompagnées par notre Association. © Raphaëlle Trecco / Petits Frères des Pauvres

En quelques mois à peine, Lidia a pu créer des liens avec les personnes âgées et en découvrir plus sur la culture française. « Il est intéressant d'apprendre à connaître un pays en y vivant, de rencontrer de nouvelles personnes, de voyager en France et de découvrir d’autres choses. Jusqu'à aujourd'hui, mon expérience a été incroyable et je peux dire : « tu te coucheras moins bête ce soir ». »

Globalement, cette mission intergénérationnelle au contact des aînés l’a rendue très heureuse : « Comme le dit le proverbe "partager, c'est vivre", je pense que partager des expériences et surtout du temps ensemble est la meilleure chose que l'on puisse s'apporter. », sourit-elle.

D’ailleurs, ce volontariat européen, au-delà de lui faire travailler son Français, lui a aussi appris beaucoup grâce aux personnes âgées : « Elles ont l’expérience de la vie, elles nous partagent beaucoup de choses, des valeurs. Ça m’apporte beaucoup. »

Lidia incite tous les jeunes Européens à opter pour ce dispositif et à s’engager pour briser l’isolement des aînés. « Je voudrais dire aux jeunes de ne pas hésiter à s’engager car on peut toujours aider. Aux Petits Frères des Pauvres, on nous explique ce qu’il est possible de faire mais on a aussi la liberté de proposer de nouvelles idées et de les mettre en œuvre, on nous laisse de l’autonomie, ça fait du bien. »

 

 

À LIRE AUSSI :

Autres témoignages