5 idées pour briser l'isolement quand on est seul

06 mai 2019
Je suis seul : quelles solutions

Pour briser votre solitude, les conseils des Petits Frères des Pauvres. © Pixabay.com

articles les plus récents
  • 28 novembre 2022
    9 gestes simples pour combattre la solitude de nos aînés
    Lire l'actualité
  • 24 novembre 2022
    Comment devenir bénévole en milieu carcéral ?
    Lire l'actualité
  • 22 novembre 2022
    Dénutrition d’une personne âgée : les recommandations d’une gériatre pour retrouver l’appétit
    Lire l'actualité
Voir tout

Que faire quand on est seul ? Les Petits Frères des Pauvres, qui luttent contre l’isolement des personnes âgées, vous proposent quelques conseils simples à mettre en place pour recréer du lien social.

Raconter sa journée, ses soucis ou parler de ses lectures. Pour plus de 530 000 personnes âgées qui sont dans un isolement extrême et ne rencontrent quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes, ce plaisir simple n’est plus qu’un lointain souvenir. Isolées, sans famille, amis ou voisins, elles se retrouvent dans la solitude la plus complète. Mais rassurez-vous, solitude et isolement ne sont pas définitifs !

Que faire quand on est seul ?

Quand on est seul, qui plus est depuis longtemps, il n’est pas toujours facile de recréer du lien social. Avec l’âge, la maladie, la perte d’autonomie ou encore le moral en berne, on peut ressentir des difficultés à aller vers les autres. Comme le souligne Dr Antoine Piau, gériatre : « On sous-estime l’importance des relations sociales et lorsqu’on le réalise, c’est tardif et cela demande plus de travail… Plus on est désociabilisé, plus c’est dur de reprendre. »
 
Mais pas d’inquiétude, la solitude n’est pas forcément une situation durable. Il existe de multiples façons d’y mettre fin si on s’en donne la peine et qu’on fait quelques efforts… D’ailleurs, le gériatre rassure : il n’est jamais trop tard pour tenter d’améliorer sa qualité de vie et de ne plus souffrir de solitude. Un conseil : se fixer des objectifs atteignables, comme essayer d’aller manger une fois par semaine dans une association avec d’autres personnes. 
 
Activités manuelles pour personnes âgées, activités culturelles pour senior ou encore sorties… il est possible de trouver l’activité idéale à faire quand on est seul. À vous de choisir celle qui vous conviendra !
Pour cela, n’hésitez pas à vous inspirer de notre liste d’activités à faire quand on est seul ou à vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre CCAS.
 

1- Je suis seul : un verre et une discussion dans les cafés solidaires 

Les Petits Frères des Pauvres ont ouvert deux cafés solidaires à Paris (75). Leur mission ? Lutter contre l’isolement et l’exclusion en offrant un espace convivial et culturel ouvert à tous. Autour d’une boisson, vous pourrez discuter avec les bénévoles ou les clients, lire les journaux, découvrir des expositions ou participer à des conférences. 
 
 
En milieu rural, des camions-cafés appelés Baraques à Frat' sillonnent les routes pour offrir goûters et moments de discussion dans les villages. C’est le cas de la Baraque à frat' (43), du Petit café tous les 15 jours à Prémery (58) ou encore du Sourire des Sources en Côte d'Or, présent notamment à Saint-Martin-Du-Mont, Baigneux-les-Juifs, Chanceaux et Bligny-le-Sec.
 

2- Je suis seul : les visites aux personnes âgées des Petits Frères des Pauvres 

Les Petits Frères des Pauvres qui luttent contre l’isolement des personnes âgées de plus de 50 ans, prioritairement les plus démunies, leur rendent visite sur leur lieu de vie (à domicile, en hébergement collectif ou encore à l’hôpital) en ville comme à la campagne. Ces visites permettent de recréer du lien social, de briser la solitude et de reprendre goût à la vie.
 

3- Je suis seul : une ligne téléphonique pour confier ses problèmes

Numéro vert Solitud'écoute des Petits Frères des Pauvres

Mis en place en 2007, le numéro vert ''Solitud’écoute'' des Petits Frères des Pauvres propose une écoute gratuite, anonyme et confidentielle qui constitue un lien vers l’extérieur pour toutes les personnes de plus de 50 ans. © Hugues Arbellot

Besoin de parler et d’être écoutés ? Mis en place en 2007, le numéro ''Solitud’écoute'' des Petits Frères des Pauvres propose une écoute gratuite, anonyme et confidentielle qui constitue un lien vers l’extérieur pour toutes les personnes de plus de 50 ans qui ne peuvent pas se déplacer ou qui recherchent une oreille bienveillante, quelqu’un à qui parler, sans jugement.
 
Le 0 800 47 47 88 est un numéro gratuit, anonyme et confidentiel avec une permanence d’écoute tous les jours, y compris les week-ends et jours fériés, de 15h à 20h.
 

4- Je suis seul : comment nouer le contact avec ses voisins ?

Comment entretenir de bonnes relations avec vos voisins ? Pour discuter ou se rendre mutuellement service, plusieurs applications existent. 
 
Les Petits Frères des Pauvres, Autonomie Paris Saint Jacques, Lulu dans ma rue et la ville de Paris ont par exemple lancé Paris en Compagnie en janvier 2019. Ce dispositif gratuit permet aux Parisiens de plus de 65 ans de demander un accompagnement ponctuel et à des citoyens de s’engager bénévolement et sans engagement dans leur quartier. 
 

5- Je suis seul : créer du lien avec les clubs tricot

Créer du lien social grâce au tricot, c’est tout le but de l’opération « petit bonnet, bonne action » avec innocent. Chaque année, des milliers de tricoteuses et tricoteurs se mobilisent pour faire parvenir aux Petits Frères des Pauvres des petits bonnets en laine qui seront déposés sur les bouteilles de smoothie innocent. Pour chaque bouteille achetée, 20 centimes sont reversés aux actions des Petits Frères des Pauvres contre l’isolement des personnes âgées. 
 
Grâce à ce partenariat, des centaines de clubs de tricot se sont créés dans toute la France. Vous souhaitez rejoindre l’aventure ? Plus de renseignements sur notre page : Tricoter solidaire.
 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie