À 90 ans, Raymonde va célébrer un demi-siècle de lutte contre l’isolement des aînés

05 décembre 2023
50 ans de bénévolat pour Raymonde

Raymonde, 90 ans, fête ses 50 ans de bénévolat pour les Petits Frères des Pauvres de Nancy. © Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 21 février 2024
    Grandpa Core : la grande tendance 2024 qui remet les vieux au goût du jour
    Lire l'actualité
  • 14 février 2024
    Saint-Valentin : les conseils d’amour des aînés
    Lire l'actualité
  • 08 février 2024
    Grâce à vous, Bernard, 75 ans, a pu recevoir un vélo tout neuf
    Lire l'actualité
Voir tout

Toujours aussi dynamique, Raymonde, 90 ans, fête cette année ses 50 ans de bénévolat au sein des Petits Frères des Pauvres de Nancy. A l’occasion de la Journée Mondiale du Bénévolat, elle revient sur son engagement aussi durable que passionné !

Un bénévolat d’un demi-siècle… Ce mardi 5 décembre 2023, on fêtera au local des Petits Frères des Pauvres de Nancy l’engagement de Raymonde, 90 ans, en compagnie des personnes âgées accompagnées par notre Association, des bénévoles actuels et anciens, de ses proches notamment ses filles, des élus, la presse…

En 1973, cette dynamique mère de 4 filles est chargée de s’occuper du Noël des Petits Frères des Pauvres. 50 ans plus tard, elle est toujours là. « Les Petits Frères des Pauvres, à l’époque, ont commencé dans beaucoup de villes par organiser des réveillons de Noël. On m’a demandé de m’en occuper et c’est vrai, que mes filles ont beaucoup aidé ainsi que toute la famille. », se rappelle-t-elle.

Très vite, elle participe à la création d’une équipe officielle des Petits Frères des Pauvres à Nancy. « Je m’en suis trouvée responsable, présidente comme on disait à l’époque, mais cela n’avait pas l’envergure de maintenant, surtout au niveau administratif. Les réunions avaient lieu chez l’un ou chez l’autre. Plus tard, j’ai fait aussi des séjours vacances. »

En parallèle de son travail et de sa vie de famille, Raymonde endosse plusieurs rôles pour notre Association. Elle a notamment été Présidente Nationale de la Fédération des Amis des Petits Frères des Pauvres.

Depuis quelques années, son bénévolat s’est transformé. Elle s’engage plus particulièrement dans le recrutement et l’intégration des nouveaux bénévoles de l’équipe, participe à des projets collectifs et accompagne des aînés par téléphone. Elle fait aussi partie du Conseil d’Equipe. Et bien sûr, elle est présente pour ses 4 filles, ses 9 petits-enfants (8 garçons, 1 fille) et ses 2 arrière-petits-enfants (2 garçons) !

Elle est par ailleurs membre d'un club services féminin (le Soroptimist International France) qui oeuvre pour la promotion et les droits des femmes.

Rendre heureux les aînés isolés

50 ans de bénévolat pour Raymonde

Raymonde au spectacle de théâtre organisé par l'équipe. © Petits Frères des Pauvres

Ce qui anime depuis tout ce temps notre énergique nonagénaire, c’est de rendre heureuses les personnes âgées qu’elle accompagne. « J’aime bien aussi les gens qui se motivent. Je vais les voir, bien sûr parce qu’ils sont seuls, mais pour les aider à trouver au fond d’eux-mêmes le potentiel qui leur permettra de mieux vivre. Je suis satisfaite quand j’arrive à faire en sorte que la personne soit plus heureuse après notre échange. Ce qui m’a plu dans les Petits Frères des Pauvres, c’est qu’on ne fait pas la charité à la personne accompagnée, on la considère en égale, on marche à côté d’elle. C’est ça qui me plaît. »

Au titre de ses participations dans ces deux associations, Raymonde a reçu en 2017 les insignes de chevalier de l’ordre du mérite. Aujourd’hui, elle tient particulièrement à transmettre son idée de l’engagement aux plus jeunes bénévoles qui intègrent l’Association : « Je transmets mais je ne dis pas que c’est moi qui ai raison. (…) Actuellement, les gens s’enthousiasment pour être bénévoles, c’est vrai, mais moins dans la durée. C’est sur quoi nous devons travailler pour une meilleure intégration de ces nouveaux bénévoles. »

Au sein de l’équipe, la bénévole s’entend bien avec tous, y compris les plus jeunes qu’elle a recruté... « La rencontre des générations est une richesse, je vois les erreurs commises, ce n'était pas toujours mieux avant, quelquefois même au contraire ! »

En cette veille de Noël, Raymonde est plus que jamais mobilisée avec les autres bénévoles pour offrir de belles fêtes à nos aînés isolés. Et tant qu’on aura besoin d’elle, elle répondra présente… « tant que je peux, je le ferais ! », sourit-elle.

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie