Dématérialisation des services publics : les personnes âgées encore délaissées

26 mars 2019
Dématérialisation des services publics : l'avis des Petits Frères des Pauvres

Les Petits Frères des Pauvres alertent sur la dématérialisation des services publics qui va mettre de côté les exclus du numérique. © Pixabay.com

articles les plus récents
  • 16 octobre 2020
    La crise, facteur aggravant de précarité : nos aînés témoignent
    Lire l'actualité
  • 15 octobre 2020
    Coronavirus en Ehpad : préserver le lien social coûte que coûte !
    Lire l'actualité
  • 14 octobre 2020
    En 2019, plus de 36 500 vies de personnes âgées isolées changées grâce à la générosité de nos donateurs
    Lire l'actualité
Voir tout

Alors que le gouvernement vise la dématérialisation de 100 % des démarches administratives d’ici 2022 ou encore que la SNCF ferme peu à peu ses guichets, les Petits Frères des Pauvres s’alarment pour les 4 millions de personnes de plus de 60 ans en situation d’exclusion numérique.

Plus de guichet pour faire ses démarches administratives ou acheter son billet de train. D’ici 2022, cette réalité si plaisante pour certains d’entre nous sera un vrai cauchemar pour de nombreux autres…

En 2018, les Petits Frères des Pauvres révélaient dans une étude (CSA) que 4 millions de personnes âgées de 60 ans et plus n’utilisent jamais Internet. Cette exclusion touche plus particulièrement les plus de 80 ans – soit plus d’1,7 million de personnes – et les personnes aux revenus inférieurs à 1 000 €.  

Pour ces personnes, la dématérialisation des services au profit de la numérisation est un vrai problème. Elles ne peuvent plus effectuer leurs démarches administratives seules et doivent faire appel à un tiers (famille ou services payants). Pour les personnes isolées ou démunies, cela constitue donc un facteur d’exclusion supplémentaire

Une perte d’autonomie pour les personnes âgées

Géraldine, voyageuse, confie à Franceinfo au sujet de la disparition des vendeurs de billets SNCF : « Pour les personnes âgées, c'est dur. Donc par exemple, là ce sont les billets pour ma mère parce qu'elle, elle n'y arrive pas du tout (…). En théorie, elle y arriverait, mais elle est obligée d'aller dans une agence, maintenant qu'il n'y en a plus, c'est très compliqué. C'est une perte d'autonomie pour mes parents. »

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, saisi par des milliers d’usagers confrontés à ces difficultés présentait à la commission des affaires sociales du Sénat (20/03/2019) ses mises en garde sur la dématérialisation des services publics et l’exclusion numérique : « Alors que 7 millions de personnes ne se connectent jamais à internet et qu’un tiers des Français s’estiment insuffisamment compétents pour utiliser un ordinateur, le problème de l’exclusion numérique ne va pas se régler à l’aune de la disparition des personnes âgées » assène-t-il.

Les Petits Frères des Pauvres ont alerté dès le début contre les effets de bord de cette dématérialisation grandissante et ont émis 14 recommandations pour accompagner nos aînés vers ce changement. Parmi elles, humaniser les services, les démarches en ligne et l’accès aux droits, améliorer l’accès au numérique ou encore rendre accessibles les équipements numériques.

A LIRE AUSSI :

 

Dans la même catégorie