Les personnes âgées, population la plus exposée au risque de suicide

10 septembre 2020
personnes âgées - journée mondiale prévention suicide

Les personnes âgées représent aujourd'hui la population la plus à risque de décès par suicide. ©Shutterstock/Lopolo

articles les plus récents
  • 17 septembre 2020
    Pour son nouveau film, Michèle Laroque affiche son soutien à la cause des personnes âgées isolées
    Lire l'actualité
  • 04 septembre 2020
    15ème édition de « petit bonnet, bonne action » : 555 000 petits bonnets à collecter !
    Lire l'actualité
  • 02 septembre 2020
    La précarité et l’isolement, facteurs aggravants des douleurs chroniques ?
    Lire l'actualité
Voir tout

« Le suicide est une affaire de jeunes », c’est l’une des 8 idées reçues mises en avant dans la dernière campagne de l’Union Nationale pour la Prévention du Suicide (dont les Petits Frères des Pauvres sont partenaires) lancée dans le cadre de la 18ème journée mondiale pour la prévention du suicide, le 10 septembre 2020. Or, les personnes âgées représentent aujourd’hui la population la plus à risque de décès par suicide. Pour les Petits Frères des Pauvres, la lutte contre l’isolement de nos aînés reste un rempart contre les risques de suicide.

Les personnes de plus de 65 ans représentent la tranche de la population la plus à risque de décès par suicide. En 2016, 2 695 personnes âgées se sont donné la mort, ce qui correspond à 31 % du total des suicides (Inserm Cedic, 2016). Les principaux facteurs de risques du passage à l’acte chez les personnes âgées sont le deuil, l’isolement et la dépression.


Solitud’écoute, un numéro d’écoute pour lutter contre l’isolement des personnes de plus de 50 ans.


Depuis 2007, la ligne d’écoute anonyme, gratuite et confidentielle des Petits Frères des Pauvres « Solitud’écoute » permet aux personnes âgées de parler et surtout d’être écoutées par des bénévoles qui leur apportent un véritable soutien sans jugement. Pendant la crise sanitaire, de nombreuses personnes âgées se sont retrouvées de plus en plus isolées et angoissées et ont eu le besoin de se confier, c’est pourquoi la ligne a été renforcée.

bénévole Solitud'écoute ©William Jezequel

bénévole Solitud'écoute ©William Jezequel

 

« La ligne Solitud’écoute a connu un pic d’appels pendant le confinement avec des personnes âgées angoissées et dépressives. Nous avons constaté une hausse d’appels de personnes qui exprimaient des tendances suicidaires » Mélanie Rossi, cheffe de projet en téléphonie sociale.

Un bénévole témoigne :

Une dame nous a appelés le jour de son anniversaire, personne ne l’avait appelée. C'était trop pour elle, elle s'est souvenue du numéro de Solitud’écoute noté dans son carnet. Elle m'a dit que soit elle parlait à quelqu'un, soit elle sombrait. Je suis restée 45 minutes avec elle, elle était contente quand elle a raccroché. 

 

La solitude et l’isolement ont un impact négatif sur la santé mentale


Notre rapport sur l’isolement des personnes âgées et les effets du confinement publié en juin dernier révèle que le confinement a généré un impact négatif sur la santé mentale pour 41 % des personnes âgées, or une bonne santé psychique et un soutien moral jouent un rôle essentiel vis-à-vis du risque suicidaire. Apprendre à vivre avec le virus, toujours actif, renforce les angoisses des personnes vulnérables, nous devons redoubler de vigilance dans notre accompagnement.

 

Dans la même catégorie