Témoignage

Claude : ''Aider les autres, c’est s’aider soi-même''

19 décembre 2012
Derniers témoignages
  • Sans cette initiative solidaire, Thérèse, 84 ans, serait coupée de l’actualité

    « Sans l’abonnement à la Voix du Nord, je n’ai aucune information »

    Lire le témoignage
  • Comme Elisabeth, certaines personnes âgées vivent bien le confinement : « j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    « Je vis très bien le confinement car j’ai gardé ma bonne humeur ! »

    Lire le témoignage
  • Confinement : Henri, 78 ans, « je vis un drame »

    Confinement : « je vis un drame »

    Lire le témoignage
Voir tout

Le témoignage de Claude, nouvelle bénévole Champ Marie à Lille.

J’ai déjà eu plusieurs vies : d’abord, de nombreuses années en agences de communication, puis cadre immobilier au sein d’un grand groupe, chargée de vente de législations, jusqu’aux actes de vente. J’ai aujourd’hui 59 ans et, suite à un problème de santé, je me trouve en invalidité. Que faire de ce temps libre après avoir connu et souvent subi les machines de guerre des entreprises privées ? Une évidence s’impose à moi : je dois être utile, m’ouvrir sur de nouvelles terres, totale-ment inconnues… Je passe chez France Bénévolat à Lille, qui m’oriente vers Champ Marie. Une annonce parle de (re)logement, solidarité et respectabilité pour les 50 ans et plus, tout ceci me touche au cœur. Je suis accueillie chaleureusement par Farid et deux bénévoles. Je leur fais part de mon envie de faire profiter les autres des compétences que j’ai acquises en entreprise. J’insiste aussi sur mon désir de m‘aider moi-même en aidant les autres, en rencontrant, accompagnant ceux qui en ont tant besoin. Et voilà, il y a deux mois, jeudi matin, 9 heures, j’arrive à l’association. Farid est devant son ordinateur, il répond au téléphone, et moi, j’écoute, je pose des questions, je ne comprends pas tout, la MOUS, le FSL… sont bien mystérieux pour moi. Comment être efficace ? Farid me rassure, il me fait découvrir la vraie solidarité, en m’emmenant avec lui, chez José, chaleureux personnage, puis chez Jean-Pierre. Nous avons fait deux allers-retours chez Jean-Pierre, si intelligent et si fatigué par le deuil de sa femme et sa maladie ; il y a Geneviève qui lève la main…., qui débarque, au bureau quand sa chaudière est en panne ; il y a Robert qui habite aux dessus de nos petits bureaux, qui s'est fait aider par Farid pour mieux s’installer grâce aux meubles légués, mais c'est Farid qui fait tout !!! Le jeudi, jour de ma présence, il y a Suzanne, aussi, on se pose des questions, elle est revancharde, mais nous l'aimons, selon les jours elle va plus ou moins bien. Il y a Sanchez, nouveau venu après 10 mois de loyers impayés, qui risque l’expulsion. Comme il n’a pas le téléphone, pas facile de l’aider. Champ Marie est pour moi une expérience unique, la rencontre avec une petite équipe motivée et réactive, à l’inaltérable bonne humeur. La solidarité réaliste, l’enthousiasme, la chaleur donnée et reçue, voilà le merveilleux cadeau que m’apporte Champ Marie. Claude * Par souci de discrétion, les prénoms ont été changés.

Autres témoignages