Première journée nationale de l’habitat inclusif à destination des personnes âgées

12 décembre 2017
articles les plus récents
  • 04 juin 2020
    #PlusJamaisInvisibles : un mouvement pour que nos aînés ne retombent pas dans l’oubli
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Covid19 : nos aînés pessimistes sur la poursuite de l’élan de solidarité post-crise
    Lire l'actualité
  • 04 juin 2020
    Selon notre rapport inédit, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement
    Lire l'actualité
Voir tout

La première journée nationale de l’habitat inclusif à destination des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, s’est tenue le 30 novembre dernier, organisée par le Ministère des Solidarités et de la Santé, le Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées, la DGCS et la CNSA.

Fabrice Talandier, directeur de la Fraternité régionale Hauts-de-France a participé à une table ronde sur « La construction des réponses au service d’un projet social inclusif accompagné » et a présenté La maison du Thil à Beauvais et sa colocation à responsabilités partagées pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. L’occasion de rappeler l’articulation entre professionnels et bénévoles et la dimension sur-mesure de l’accompagnement relationnel. Introduite par Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, qui a rappelé la volonté  du gouvernement à créer une société ouverte aux personnes vulnérables, cette Journée a permis à de nombreux intervenants (porteurs de projets, Conseils départementaux) de faire des retours d’expériences sur le développement de l’habitat inclusif, les avancées et les freins. Les pouvoirs publics (DGCS, DHUP, CNSA, ARS et CNAV) ont fait part de leur volonté de considérer l’habitat inclusif  comme une offre de choix supplémentaire, qui ne doit pas se construire en opposition avec les établissements médico-sociaux et en permettre le développement et la sécurisation financière. Un Observatoire, dont les petits frères des Pauvres sont membres, sera amené à trouver les aménagements législatifs, réglementaires et économiques qui aujourd’hui freinent le développement de ces nouveaux petits lieux de vie qui sont à la frontière entre le domicile classique et l’établissement.   Première action concrète  de l’Observatoire : la DGCS a présenté un guide de l’habitat inclusif pour les personnes handicapées et les personnes âgées  qui vient de paraître afin d’aider au montage  de projets.  

Dans la même catégorie